L’actualité culturelle du musée de l’Artillerie
Saison 2006 (automne)

 

Dans la continuité de sa politique d'ouverture vers l’extérieur, le musée de l’Artillerie – soutenu par l’Association des amis du musée de l’Artillerie - a programmé une véritable saison culturelle pour l'année 2006.

Celle-ci a débuté par une exposition sur les coiffures - "Chapeau, les artilleurs" où, de mars à mai 2006, 300 chapeaux civils et militaires ont raconté 200 ans d'histoire de la coiffure en France.Ouverte en juin.

L'exposition estivale - "La chenille et le canon" a raconté l'histoire des vers à soie et processionnaires du pin dans la région et celle de la naissance de l'artillerie d'assaut et du char de combat. Si le char moderne apparaît avec le moteur à essence, son concept existe dès l’Antiquité et Vinci en dessine même un projet. Quant à la chenille, elle doit autant au monde agricole et aux BTP qu’aux militaires.
Alliance du canon et de la chenille, le char d’assaut naît dans l’artillerie et se développe durant la Grande Guerre pour franchir les tranchées. Facteur de la victoire des Alliées en 1918, il devient ensuite, à partir de 1939, l’enjeu majeur de la guerre mécanique. Pour comprendre cette révolution technique et militaire, l’exposition (uniformes rares, armes, souvenirs, maquettes, photos, …) a expliqué la création du char de combat en 1916, son évolution ensuite ainsi que l’influence de la chenille dans de nombreux domaines civils.

Elle a été clôturée le 21 septembre dernier en même temps que l'exposition - "Le 14 juillet en peinture" qui comportait une trentaine d'oeuvres de Hervé Thibault inspirées par le panache et la dignité des soldats à la parade. Ces événements ont été soutenu par la Direction pour la mémoire, le patrimoine et les archives, la Délégation au patrimoine de l'armée de Terre et l'Association des Amis du musée de l'Artillerie.

15 octobre au 13 décembre 2006 : Exposition temporaire - "Les poudres et la pyrotechnie"en partenariat avec la bibliothèque patrimoniale de l'École de l'Artillerie.
Cette exposition a pour but de donner une vision peu connue des poudres et de la pyrotechnie au travers de livres rares des XVIIè et XIXèsiècles.
Cet événement est soutenu par la délégation au patrimoine de l'armée de Terre et l'association des Amis du musée de l'Artillerie (AMAD).

Samedi 14 octobre 2006 : Journée d'étude - "La poudre : de guerre, de chasse et de fête" dans le cadre de la Fête de la Science.
Journée d'étude en partenariat avec le Laboratoire d'anthropologie "Mémoire, identité et cognition sociale" de l'université de Nice-Sophia Antipolis, l'association de Sauvergarde, d'études et de recherche pour la patrimoine naturel et culturel du Centre-Var et la délégation Méditerranée de la Commission française d'histoire militaire.

 Jeudi 26 octobre 2006 à 18h00: conférence - "Trois expéditions, deux drames : le Dixmude en Méditerranée, le Norge et l'Italia au pôle Nord"
Conférence prononcée Richard Maisonnave, adjoint technique au musée de l'Artillerie et Jean-Louis Aguer, conférencier au musée de l'Air et de l'Espace
 

Mercredi 22 novembre 2006 à 18h00: conférence - "Suez, 1956 : une expédition pour rien?"
par le colonel Paul Gaujac, ancien chef du service historique de l'armée de terre à Vincennes. Cette conférence s'inscrit dans les manifestations liées au cinquantennaire de la campagne de Suez : une exposition au musée des troupes de marine de Fréjus et un colloque à l'École militaire à Paris.
 

Jeudi 14 décembre 2006 à 18h00: conférence - "Souvenirs personnels du chiffreur du général de gaulle"
par Alexandre Le Gall qui a été le sous-officier du chifrre en service auprès du président de la République de 1964 à 1969. A l'issue de la conférence, il dédicacera son ouvrage "Le chiffreur du général" préfacé par M. Hubert Falco (éditions Presse du Midi, 2005)